NF C 15-100

L'essentiel de la norme

 

La gaine technique logement (GTL)

La gaine technique logement (GTL) regroupe en un seul emplacement toutes les arrivées des réseaux de courants forts et faibles de l'installation.
Les courants faibles et courants forts partent d'un même point afin de faciliter l'accés à toute l'installation électrique

La GTL est obligatoire dans tous les logements individuels et collectifs et doit contenir :
La platine (1) pour compteur et disjoncteurs de branchement
Le tableau courants forts (1).
Le coffret communication (courants faibles) (1).
2 socles de prises de courant 2P + T 16A
Les autres applications de communication (TV, satellite, ...)
Les canalisations de puissance, de communication et de branchement.
(1) : doivent être situés entre 1m et 1.8m du sol.

Aucun fluide autre qu’électrique ne doit s'y trouver.

Les dimensions intérieurs minimales de la gaine technique logement sont :

Surface du logement Largeur Profondeur
Logement < 35m² 450 150
Logement > 35m² 600 200

Les dimensions doivent être respectées sur toute la hauteur (du sol au plafond)
Les conducteurs isolés (par exemple H07 V ou R) doivent être disposés de telle manière qu'ils ne se trouvent pas au contact de la paroi. Les parois conductrices sont : pierre, moellon, briques, béton, placo.
Sur ce type de support, les coffrets doivent être équipés d'un fond isolant.

 


La protection différentielle 30mA

Tous les circuits de l'installation doivent être protégés par des différentiels. Il protège les personnes contre l'électrocution par contact direct ou indirect grâce à un interrupteur différentiel de 30mA.
La "mise à la terre" doit être vérifiée et en adéquation avec la norme. =>Voir prise de terre).

Surface des locaux
Inter différentiel
Type AC
Type A(2)
< = 35m²
1 x 25A
1 x 40A
Entre 35m² et 100m²
2 x 40A
1 x 40A
> = 100m²
3 x 25A(1)
1 x 40A
(1) En cas de chauffage électrique de puissance supérieur à 8kVA, remplacer un inter 40A Type AC par un 63A Type AC.
(2) L'utilisation du différentiel de type A deviens obligatoire car certains matériels de type lave-linge, plaques à induction intègrent des composants électroniques susceptibles de créer des défauts "composante continue ou alternative" que la type A vas aussi détecter.
Les circuits spécialisés cuisinière/plaque de cuisson et lave-linge seront obligatoirement protegés par l'inter différentiel de type A.

 


Les circuits de protections :

Les circuits lumière

Chaque circuit est protégé par un fusible 10A
ou disjoncteur 16A, cablage en 1,5².

8 points d'éclairages par circuit maximum.

Dans le cas d'un logement supérieur à 35m²,
au moins 2 circuits lumière par disjoncteur 16A ou coupe-circuit 10A.

Pour faciliter l'évolution,
le conducteur neutre doit être disponible à chaque point de commande.

Les points lumineux :

Pièces
Points d'éclairage
Séjour
1 point de centre équipé DCL
Chambre
1 point de centre équipé DCL
WC 1 point au centre ou en applique équipé DCL
Cuisine
1 point de centre équipé DCL
Escalier
Suppression de toutes zones d'ombres par un éclairage adapté.
Point au centre ou en applique équipé DCL
Entrée
1 point d'éclairage extérieur
Extérieur
1 point lumineux par entrée.
Commande repéré par un voyant.
Eclairement mini de 20 lux en tout point du cheminement
DCL : Dispositif de Connexion de Luminaire

Les circuits prises

Socle de PC maximum par circuit
Section
Disjoncteur
Coupe circuit
5 socles de PC à 16A
1.5mm²
16A
8 socles de PC à 16A
2.5mm²
20A
16A
Circuit spécialisé 1 PC à 16A
2.5mm²
20A
16A
Circuit spécialisé 1 PC à 32A
6mm²
32A
32A

Nombre de prises de courants :
La norme précise le nombre minimal de prises de courant suivant le type de pièce et la surface totale.
Les ensembles de prises ont leurs équivalences en nombre de socles. Nb de postes = nb de socles
Pièces
Nombre de prise par pièce(1)
Nb de prises
Nb de socle equivalent
Séjour
1 socle par 4m² (5m² minimum)
1
1
Chambre
3 socles
2
1
Cuisine
6 socles dont 4 en plan de travail
3
2
Autre
(> 4m² hors WC) 1 socle
4
2
(1) Hors prises commandées ou spécialisées
 

Les circuits spécialisés

L'installation doit comprendre au moins 5 circuits spécialisés : - 1 circuit protégé par un disjoncteur 32A dédié cuisinière/plaque de cuisson.
- 4 autres circuits au moins, protégés par un disjoncteur 20A pour l'alimentation d'appareils du type lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge, congélateur, four, etc.
- 1 circuit par chauffage + 1circuit pour le fil pilote et automate de régulation s'ils existent.

- 1 circuit par chauffe-eau électrique, chaudière, pompe a chaleur, VMC, climatisation, alarme, domotique, piscine, portail automatiques, tout circuit extérieur non attenant au batiment.
Il est conseillé d'utiliser une protection par disjoncteur qui permet une identification visuelle du circuit en défaut et une remise en route immédiate.

Si l'installation comporte un congélateur ou un équipement informatique, 1 circuit (protégé par un disjoncteur 16A différentiel 30mA type Hpi) lui sera dédié.

 


La mise à la terre :

La mise à la terre consiste à relier à une prise de terre, par un fil conducteur, les masses métalliques qui risquent d'être mises accidentellement en contact avec le courant électrique par suite d'un défaut d'isolement dans un appareil électrique.

D'une part la mise à la terre permet d'écouler les courants de fuite sans danger et d'autre part, en association avec un dispositif de coupure automatique, (disjoncteur différentiel), elle assure la mise hors tension de l'installation électrique.

Ce qu'il faut mettre à la terre...

Il faut mettre à la terre le corps métallique de tout élément qu'on peut toucher, qui est normalement isolé du courant électrique mais qui peut risquer d'être en contact avec le courant : chauffe-eau, cuisinière, machine à laver, réfrigérateur, moteur, lampadaire, tube fluorescent, cadre métallique d'une porte, etc. On relie donc à la terre :
- Les appareils d'une installation électrique, (socles de prises), et les conducteurs de protection, (fil jaune et vert), de tous les circuits électriques.

- Les masses des appareils de "classe I" qui ont une borne de terre signalée par le symbole .

- Les liaisons équipotentielles principales des bâtiments, c'est-à-dire les éléments conducteurs comme une charpente métallique, les canalisations métalliques de gaz, d'eau ou de chauffage.

- Les liaisons équipotentielles des salles d'eau.
Nous rappelons que la mise à la terre n'est efficace que si elle est associée à un dispositif différentiel.

 

La salle de bain :
Volumes dans la salle de bain

· Volume 0 : la baignoire ou la douche
Tout matériel électrique (sèche-cheveux, rasoir, téléphone portable, etc.) est interdit.
· Volume 1 : au-dessus la baignoire ou du bac à douche
Ne sont autorisés que les appareils d'éclairage ou les interrupteurs alimentés en Très Basse Tension de Sécurité 12 V (TBTS 12 V). Pour ces appareils électriques, on veillera à ce qu'ils portent la marque NF et soient protégés contre les projections d'eau.
· Volume 2 : 60 cm autour de la baignoire ou du bac à douche
Pour ce volume, tous les matériels tels qu'appareils de chauffage électrique ou appareils d'éclairage doivent être de classe II, porter la marque NF et être protégés contre la pluie (seules sont admises les prises "rasoirs" équipées d'un transformateur de séparation).
· Volume 3 : au-delà des 60 cm
Pour ce dernier volume, sont admis les appareillages électriques et les matériels électriques de classe I, les prises de courant de type 2P + T et les boîtes de connexion. Ils doivent porter la marque NF et être protégés contre les chutes verticales de gouttes d'eau (ou IPX 1).

Les chauffe-eau doivent se trouver en dehors des volumes 0, 1 et 2.
En cas d'impossibilité, ils peuvent se trouver dans le volume 2, voire 1 (s'ils sont de type horizontal et proteger contre les projections d'eau).
Ils doivent alors être placés le plus haut possible, raccordés à des canalisations d'eau conductrices et protégées par DDRHS (disjoncteur différentiel haute sensibilité 30mA).

Il est autorisé d'encastrer des canalisations ou appareillages sur l'extérieur d'un mur ou d'une cloison située contre la zone 1.


La communication : téléphone, TV, informatique
Les dispositifs suivants permettent d'accèder dans chaque pièce à la télévision, au téléphone et disposer d'une installation évolutive vers le multimedia (réseau local informatique et internet).
La norme précise l'installation d'une prise de communication par pièce principale et cuisine (RJ45 recommandée).
Si la prise communication ne peut pas distribuer la télévision, il faut prévoir en plus.

Surface des locaux
Nb de prises TV
< 35m²
1 prise TV
entre 35m² et 100m²
2 prises TV
> 100m²
3 prises TV
La présence d'un DTI (Dispositif de Terminaison Intérieur) est obligatoire,il permet la délimitation France Télécom/Abonné. Le câblage des prises RJ45 et prises de télévision doit être réalisé en étoile à partir du coffret communication situé dans la gaine technique logement (GTL).


Parafoudres

En rouge les zones les plus sensibles à la foudre

L'installation d'un parafoudre est obligatoire pour :
- Les bâtiments équipés d'un paratonnerre
- Les bâtiments dont la ligne est entièrement ou partiellement aérienne, dans les départements se trouvant en zone AQ2.

Les zones AQ2 sont en rouge sur la carte ci-contre, ainsi que les départements d'Outre-Mer de Guyanne, Guadeloupe et Martinique.